Le principe de fonctionnement de la Kinésiologie

types de kinésiologie

Si la kinésiologie est de plus en plus prisée en milieu sportif, elle demeure peu connue du grand public. Cependant, elle offre de bons résultats dans différents domaines, à condition bien sûr de choisir un bon kinésiologue.

En quoi consiste cette thérapie ?

Il est intéressant de savoir avant tout que la Kinésiologie a vu le jour aux USA dans les années 60. La thérapie est née sous l’impulsion d’un chiropracteur travaillant pour le comité médical olympique. D’après ce spécialiste, les muscles reflèteraient les émotions et l’état de santé de chaque personne. Ainsi, un tonus musculaire faible peut révéler du stress, un traumatisme ou encore un dysfonctionnement d’un organe. Le principe de cette pratique est alors de détecter cette perte de tonus et ses origines en réalisant un test manuel. Ensuite, le praticien essaie de corriger ces défauts afin d’améliorer le bon fonctionnement de l’organe ou d’enlever les blocages émotionnels.

Pour ce faire, le kinésiologue peut utiliser plusieurs méthodes empruntées à des médecines douces. Par ailleurs, en fonction de vos besoins, le praticien peut également vous apprendre différents mouvements de Brain Gym. Le but est de pouvoir propulser votre capacité de concentration ainsi que votre mémoire. Le kinésiologue peut aussi faire des manipulations douces et vous procurer des exercices de méditation afin d’ouvrir vos chakras.

Les différents types de kinésiologie

Au fil du temps, cette pratique a pris de nombreuses facettes. Parmi elles, on distingue les deux types les plus courants. Premièrement, il y a la kinésiologie appliquée pratiquée uniquement par des professionnels de santé. À ce sujet, des médecins généralistes, des kinésithérapeutes, des psychologues ou encore des dentistes peuvent la pratiquer. Ce type de thérapie impose une formation de longue durée délivrée par l’ICAK ou International College of Applied Kinesiology. Deuxièmement, on cite la kinésiologie non thérapeutique. Il existe également pour cela des formations sérieuses, mais beaucoup de mal intentionnés n’hésitent pas à se vanter d’être kinésiologue. C’est pourquoi il faut rester vigilant. Il faut se méfier si le praticien promet de guérir les maladies avec ses séances. Il faut toujours garder en tête que la kinésiologie ne peut pas remplacer un traitement médical.

Dans quels cas consulter un kinésiologue ?

La méthode non thérapeutique vise généralement à résoudre les difficultés relationnelles ainsi que les blocages émotionnels. En outre, elle permet aussi de gérer au mieux le stress, que ce soit au travail, dans la vie personnelle, etc. Toutefois, elle a d’autres domaines d’application. Vous pouvez par exemple recourir à cette thérapie pour limiter les risques de blessures dans votre pratique sportive. Cette médecine douce vous aide également à combattre les phobies et les addictions et à améliorer vos performances intellectuelles. Quant à l’approche appliquée, elle aide à combattre les conséquences du stress, corriger les intolérances alimentaires et les troubles thyroïdiens. Pour la séance, vous pouvez contacter un professionnel de santé comme un médecin, un kinésithérapeute ou encore un psychologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *